100 years

LES FRÈRES MASERATI

Une famille avec une passion

L'Histoire Maserati est l'Histoire d'une famille avec des idées audacieuses, courageuses et futuristes. Tout commence avec Rodolfo Maserati, père de sept garçons et conducteur de train de la Monarchie italienne, il est le premier d'une génération qui a écrit l'Histoire de l'Automobile. L’aîné des frères Maserati, Carlo, est né en 1881, et le benjamin, Ernesto, en 1898. C’est la naissance d'une famille avec une passion, celle des moteurs et des voitures de course.

Carlo Maserati

Extrêmement précoce et ingénieux, Carlo est l'aîné de la famille Maserati. Il invente son premier moteur monocylindre à l'âge de 17 ans. Recruté immédiatement par Fiat en tant que pilote d'essai, il construit sa première voiture à Turin, pendant son temps libre. Il s'agit en quelque sorte, de la première Maserati de l'Histoire, avec un châssis en bois et un moteur monocylindre. Les années passent et Carlo Maserati rejoint Isotta Fraschini et Bianchi, où il devient pilote, mais il n'abandonne pas sa passion pour les études automobiles. En 1908, il est nommé Administrateur délégué de Junior, entreprise de Milan, puis fonde sa propre société en 1909 en vue de fabriquer un moteur d'avion de haut niveau. L'année suivante, Carlo succombe à une forme grave de maladie pulmonaire.

La « Società Anonima Officine Alfieri Maserati »

Avant de mourir, Carlo Maserati fait embaucher son frère Alfieri, âgé de 16 ans seulement, à Isotta Fraschini. Alfieri gagne immédiatement la confiance de Cesare Isotta qui le fait travailler, tout d'abord comme mécanicien, puis comme pilote. En 1913, Alfieri ouvre son premier atelier à Bologne, qui est un centre d'assistance Isotta Fraschini. En 1914, Alfieri fait appel à quelques-uns de ses frères et fonde la « Società Anonima Officine Alfieri Maserati ». Quelques mois plus tard, la Guerre éclate. Alfieri et Ettore sont appelés sous les drapeaux. Ernesto, qui n'a que 17 ans, travaille à l'atelier le jour et fréquente une école technique le soir.

La Guerre n'empêche pas la création de Maserati

L'Italie est en guerre, mais les frères Maserati ne se tiennent pas pour battus. Alfieri assemble les moteurs des avions de combat et, en collaboration avec le pilote Trucco, il brevète une bougie d'allumage à hautes performances. D'ailleurs, les bougies d'Alfieri Maserati furent utilisées par le poète Gabriele d'Annunzio pour son célèbre raid aérien sur Vienne. Pendant ce temps, la « Società Anonima Officine Alfieri Maserati » continue à explorer plusieurs secteurs.

Après la guerre, les frères Maserati déménagent dans le quartier Pontevecchio et s'établissent dans un atelier plus approprié et plus grand. Alfieri, Ernesto et Ettore se mettent alors à développer la première Maserati de l'histoire. Mario Maserati, le frère artiste qui ne partage pas la passion des moteurs, est chargé de créer le logo de la nouvelle société. Conseillé par le Marquis Diego de Sterlich, ami intime de la famille, Mario décide d'utiliser l'un des symboles de la ville de Bologne : le Trident de la fontaine de Neptune sur Piazza Maggiore. Les couleurs du logo Maserati reflètent aussi l'origine bolognaise : le bleu et le rouge.

En 1920, Alfieri Maserati fait son retour sur les circuits de course, tout d'abord avec une SCAT, puis avec une Nesseldorf. Cependant, déçu par leur performance, en 1921, il décide de construire sa toute première voiture de course. Alfieri utilise un châssis Isotta Fraschini et le moteur Hispano Suiza. La complexité de son travail est accentué par l'ajout d'une transmission SCAT et par l'application de mécanismes empruntés aux automobiles de l'époque. La voiture signée Alfieri fait ses débuts le 24 juillet 1921 sur le circuit du Mugello, se plaçant immédiatement deuxième de sa catégorie. La première victoire arrive après deux mois seulement. En effet, Alfieri et Ernesto Maserati remportent l'épreuve Susa-Moncenisio au mois de septembre 1921. C'est le début d'une longue série de triomphes, au point que la presse se demandait qui était ce Maserati qui, avec une voiture construite par lui-même, réussissait à battre les marques les plus illustres.

Les prémices d'une Ère

En 1922, Alfieri Maserati commence à travailler pour Diatto et rejoint le team sportif de Turin. En 1925, des difficultés financières obligent Diatto à abandonner le monde des courses. Avec le soutien économique indispensable du Marquis Diego de Sterlich, les frères Maserati achètent dix châssis Diatto 30 Sport. C'est ainsi qu'est donné le coup d'envoi de la production des premières tridentées. En 1926, la Diatto GP 8C se transforme en Maserati Tipo 26. Les rêves d'Alfieri deviennent réalité.
 

La mort d'Alfieri et le retour de Bindo

Alfieri remporte plusieurs victoires au début des années trente. Maserati s'adjuge la première victoire internationale au Grand Prix de Tripoli de 1930. Les triomphes suivent le rythme de production des bolides de course. Le Gouvernement italien nomme Alfieri Maserati Cavaliere del Lavoro (titre honorifique). Alfieri meurt en 1932 pendant une intervention chirurgicale au seul rein qui lui restait après son terrible accident de 1927. En deuil, les frères Maserati ne baissent pas les bras. Bindo quitte Isotta Fraschini et rejoint la société familiale. L'histoire du Trident continue avec Bindo au poste de Président Maserati.