100 years

Carlo Maserati: La conversion de 6 à 12 volts pour Bianchi

Carlo Maserati : le génie rebelle

C’est en 1907 que Carlo Maserati eut une idée révolutionnaire : faire passer l’installation électrique de sa voiture de courses Bianchi de 6 à 12 volts. Après avoir travaillé activement chez Isotta Fraschini, Carlo alla ensuite chez Bianchi, une équipe de courses automobiles avec laquelle il obtint des classements peu satisfaisants. Cette année là, sa prestation lors de la Coppa Florio, où il arriva seulement à la septième place, fut causé par quelques problèmes au niveau du système d’allumage de sa voiture, comme lors de la course du Kaiserpreis, où il se classa neuvième. Ce sont précisément ces problèmes de fiabilité qui font penser à Carlo Maserati qu’il est possible d’améliorer les moteurs d’alors de façon relativement simple grâce à une modification vraiment ingénieuse : le passage d’une alimentation de 6 à 12 volts.

Né à Voghera en 1881, Carlo Maserati était l’aîné de la famille. Dès son plus jeune âge, il fut un esprit brillant, débordant d’idées et d’énergie. C’est à Affori, près de Milan, qu’il trouva son premier emploi en tant qu’ingénieur et où, encore très jeune, il mit au point son premier moteur monocylindre pour bicyclette. Ce propulseur fut produit à Anzano del Parco par Michele Carcano, pour être monté sur une bicyclette à laquelle le mouvement était transmis au moyen d’une courroie en cuir. À l’âge de 18 ans, Carlo commença sa carrière de pilote. Il remporta d’abord la Brescia-Orzinuovi en 1889, puis, en 1900, la Padoue-Bovolenta et la Brescia-Crémone-Mantoue-Milan. Ensuite, Carlo devint pilote d’essai pour Fiat en 1901, pour passer en 1903 chez Isotta Fraschini, où il rejoint son frère Alfieri. Quatre ans après, il rejoint Bianchi, puis passa les dernières années de sa vie chez Junior avec son frère Ettore.

Le tournant de l’électricité

Carlo Maserati, après avoir changé le voltage de l’installation électrique de sa Bianchi, résolut tous les problèmes liés à des phénomènes de manque d’allumage du combustible dans la chambre de combustion. La fiabilité fut ainsi considérablement augmentée, permettant de meilleures performances et une meilleure continuité d’alimentation. Le passage de 6 à 12 volts s’est avéré fondamental, non seulement pour l’automobilisme de l’époque, mais pour toutes les voitures qui suivirent, à tel point que le voltage des installations électriques actuelles est précisément de 12 volts.

Après la résolution des problèmes, l’adieu

De tous les frères Maserati, Carlo était certainement l’un des plus bouillonnants. Un génie en mouvement, sans cesse dans l’action. Après avoir fait passer l’installation électrique de la Bianchi de 6 à 12 volts, Carlo décida de partir à Milan, où il rejoint son frère Ettore chez Junior pour en devenir le manager en 1908. Son style de vie et sa passion pour les moteurs le poussaient à travailler toute la journée chez Junior, puis, une fois rentré chez lui, à mettre au point sa voiture, une automobile avec un châssis en bois et un moteur qu’il avait entièrement conçu. Ce sont précisément son ardeur au travail et ses rythmes effrénés qui furent l’une des causes de sa maladie, une tuberculose qui l’emporta en 1910. Carlo passa ainsi tout naturellement le flambeau à son frère Alfieri, qui continua à donner naissance au mythe du Trident.

Streaming de contenus pour les célébrations du centenaire